Conférence de presse avec 40 millions d'automobilistes pour "mettre fin à la guerre contre les automobilistes"

Publié le 15 Mai 2014

Ce matin, à l'Assemblée nationale, j'ai organisé une conférence de presse avec l'association 40 millions d'automobilistes pour présenter un autre modèle de sécurité routière mené en Angleterre.

Alors qu'en France, le gouvernement envisage de réduire de 10 km/h les limitations de vitesses sur l'ensemble du réseau routier (130 à 120 km/h sur les autoroutes et 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire), on constate un mouvement inverse chez nos voisins européens.

Un film de 52 minutes intitulé "la fin de la guerre contre les automobilistes" décrypte le modèle adopté par l'Angleterre qui, depuis 2010, mène une nouvelle politique couronnée de succès puisque le nombre d'accidents continuent de diminuer (2 fois moins qu'en France). Ainsi, ils diminuent le nombre de radars, ils augmentent la marge de tolérance des radars à 10% (contre 5% en France), ils augmentent les limitations de vitesse, etc... Et l'Angleterre n'est pas la seule à s'engager dans cette politique, le Danemark, les Pays bas mènent également des politiques en ce sens.

Ce film et les retour d'expérience de nos voisins européens montrent qu'il faut dissocier la mortalité de la vitesse. D'autres facteurs causent plus d'accident : l'alcool, inattention au volant (téléphone, etc...), les produits stupéfiants... contre lesquels il serait primordial de mener une politique ciblée.

En France, les automobilistes considèrent la politique de sécurité routière trop répressive. Les radars sont considérés comme des pièges servant à rapporter de l'argent à l'Etat et la tolérance à ce système de plus en plus répressif est de moins en moins bien supportée.

Il ne s'agit pas de tout laisser faire, de tout permettre, mais de s'adapter et de s'inspirer des modèles étrangers pour adopter des mesures ciblées, efficaces, qui permettent de limiter les accidents et les comportements dangereux sur la route tout en permettant aux 85% de "bons conducteurs" de ne pas en être les victimes.

C'est pourquoi, j'ai souhaité alerter les pouvoirs publics sur le coût/bénéfices des mesures envisagées par le gouvernement et les ai appelé à mener une analyse économique préalable à toute prise de décision. J'ai également souhaité que le parlement soit saisi de cette question de limitation de vitesse afin que le débat démocratique soit respecté.

Conférence de presse avec 40 millions d'automobilistes pour "mettre fin à la guerre contre les automobilistes"

Rédigé par JA BENISTI

Publié dans #Assemblée nationale

Repost 0
Commenter cet article