Conférence de presse pour les élections régionales de 2015 - Situation des transports franciliens

Publié le 10 Septembre 2015

La gare de Villiers-Le Plessis illustre l’abandon dans lequel les usagers des transports sont laissés.

  • Des possibilités insuffisantes de stationnement qui engorgent tout le quartier et les rues avoisinantes
  • Un manque criant de personnel qui contraint les usagers (15.000 le matin, autant le soir) à subir de longues files d’attente et à se rendre désormais à Noisy-le-Grand pour acheter des billets grandes lignes.
  • Un climat d’insécurité qui a obligé la ville à faire appel à une société privée pour assurer la sécurité des usagers.
  • Des conditions de transports par bus où les passagers sont obligés de s’entasser faute d’un réseau satisfaisant

Cette situation, l’exécutif Régional ne l’a pas prise en compte, pas plus qu’il n’a anticipé les enjeux pour les années à venir, que ce soit sur les réseaux existants ou ceux à venir, dans le cadre du Grand Paris Express.

  • La ligne 14, le prolongement à l’ouest de la ligne E, la situation de la ligne A, les retards dans les travaux, les problèmes d’interconnexion……

Nous avons décidé d’aborder tous ces sujets ce jeudi matin avec Vincent Jeanbrun : porte-parole de Valérie Pécresse, Maire de l’Hay-les-Roses, Marie Carole Ciuntu et Laurent Lafon, nos têtes de liste pour les régionales dans le Val-de-Marne, maires de Sucy et Vincennes.

J'ai personnellement abordé les thématiques intéressant les usagers de cette gare :

  • Retard dans les travaux du Métro Grand Paris Express :

La loi du 3 juin 2010 que j’ai rapportée à l’Assemblée fixant un calendrier précis et avait prévu le financement des travaux. Valérie Pécresse avait commencé à attirer l’attention sur les retards à l’occasion de la campagne des départementales. Malgré les dénégations de la gauche, les faits lui ont malheureusement donné raison. Que va nous annoncer le gouvernement après les Régionales ?

  • Correspondance gares RER / Métro Grand Paris Express :

Je me suis battu pour obtenir une gare du Grand Paris Express qui se situera au milieu d’un nouveau quartier et d’un centre d’affaires et de congrès. Située sous la ligne RER, il était évident qu’il fallait créer une gare RER, à mi-chemin entre la gare de Villiers où nous sommes et celle des Boullereaux.

Il est proprement ahurissant que la correspondance entre les 2 gares ne soit pas prévue au moment de leur ouverture !

Elle permettrait aux milliers de voyageurs venant de Seine et Marne de bénéficier d’une correspondance rapide et ferait de ce pôle multimodal le plus important du Val-de-Marne.

Au lieu de cela, on nous promet deux gares juxtaposées sans lien entre elles.

  • L’interopérabilité des titres de transports :

Il faut la mettre en œuvre avec le billet unique métro / RER/ Métro du Grand Paris Express, et ce dès la mise en circulation du nouveau métro.

Conférence de presse pour les élections régionales de 2015 - Situation des transports franciliensConférence de presse pour les élections régionales de 2015 - Situation des transports franciliensConférence de presse pour les élections régionales de 2015 - Situation des transports franciliens

Rédigé par JA BENISTI

Repost 0
Commenter cet article