Logements sociaux : le Gouvernement mis face à ses contradictions

Publié le 30 Septembre 2015

Logements sociaux : le Gouvernement mis face à ses contradictions

Ma question s’adresse au Ministre de la ville, de la jeunesse et des sports

http://www.dailymotion.com/video/x387di9_qag-300915-lgts-sociaux-94_news

Monsieur le Ministre,

Après la main mise honteuse sur les dotations et l’asphyxie programmée des collectivités locales les plus démunies, vendredi dernier, vous avez organisé une opération coup de poing dans le Val-de-Marne -dans une petite commune, Ormesson - accompagné d’une armée médiatique, dans le seul but de démontrer votre fermeté face aux maires récalcitrants à construire des logements sociaux.

Heureusement, et vous le savez, cette opération « Oukaze » a vite tourné au fiasco et c’est plutôt un flop médiatique que vous avez été amené à gérer.

Car, premièrement, vous annonciez préempter un terrain communal alors qu’en fait, il s’agissait d’un terrain de l’Etat gelé par son administration depuis plus de 50 ans, totalement isolé des transports et des commodités.

Deuxièmement, vous pensiez faire monter à l’échafaud un maire qui se refusait depuis des lustres à construire des logements sociaux, alors que vous êtes tombé sur une nouvelle maire qui vient tout juste d’être élue et qui a, au contraire, tout le mal du monde à trouver une réponse des services de l’Etat pour pouvoir loger ses 150 familles qui sont en attente de logements.

Alors, Monsieur le Ministre, pensez-vous vraiment qu’au 21e siècle, la méthode du lynchage médiatique des maires sur la place publique est la meilleure des réponses pour les contraindre à aller dans votre sens, alors que le Val-de-Marne est déjà largement au-delà des 30% de logements sociaux. Ne pensez-vous pas, au contraire, que la méthode du dialogue et de la concertation serait plus appropriée pour parvenir à une meilleure répartition et à un vrai rééquilibrage en Ile-de-France et sur le territoire national.

Et enfin, Monsieur le Ministre, pensez-vous sincèrement que ces méthodes sont dignes des valeurs de notre république, et notamment celles de respect et de dignité à l’égard de ceux qui sont élus au suffrage universel.

Rédigé par JA BENISTI

Repost 0
Commenter cet article