Nouveau sondage: les mesures pour lutter contre les violences scolaires

Publié le 3 Juin 2009

Face à la "banalisation de la présence et de l'usage des armes en milieu scolaire", le chef de l'Etat s'est déclaré favorable à l'installation de portiques à l'entrée des établissements. "J'entends les bonnes consciences crier au scandale quand le ministre propose d'installer des portiques (...). Bien sûr qu'il est difficile d'en arriver là, mais comment agir autrement dans un tel contexte ? Faut-il attendre qu'un drame se produise ?".
 
Estimant les
violences envers les professeurs et les élèves "intolérables", il a annoncé une réforme de la qualification pénale des actes commis dans les écoles. Ainsi, "les intrusions dans les écoles seront désormais punies comme des délits" et "les violences commises sur un agent de l'Education nationale constitueront un facteur aggravant aussi bien dans qu'au-dehors del'école". Par ailleurs, les personnels de directions et d'encadrement recevront une "habilitation pour ouvrir et fouiller les sacs des élèves" et des "équipes mobiles d'agents" seront mises en place auprès des recteurs d'académie.

Ces deux dernières mesures avaient elles aussi été présentées par Xavier Darcos, et le ministre de l'Education nationale a précisément annoncé qu'un texte législatif donnant habilitation aux responsables d'établissements scolaires pour la fouille des cartables sera prêt "dans les premiers jours de juillet". Le président a également souhaité jeudi que soit "étudiée" la "possibilité d'ouvrir la réserve civile de la police nationale" (retraités, volontaires) pour des missions de "sécurisation des établissements scolaires et de leurs abords".

Aussi, durant tout le mois de juin, un sondage vous est proposé sur la page d'accueil du blog. Vous pourrez ainsi dire si ces mesures vous paraissent efficaces.

Rédigé par JA BENISTI

Publié dans #Assemblée nationale

Repost 0
Commenter cet article