Félicitations à Bernard HAEMMERLE, nouveau Maire de Chennevieres

Publié le 15 Juin 2009

Je tiens à féliciter le nouveau Maire de Chennevières, Bernard HAEMMERLE élu hier soir. Cette victoire est d'abord celle de l'union mais aussi celle du changement pour l'avenir de Chennevières...


 


 

Article du Parisien:


Tous les ténors de l’UMP étaient réunis hier soir au Théâtre de Chennevières pour fêter la victoire de Bernard Haemmerlé. La liste du candidat de la majorité présidentielle a remporté les élections municipales partielles, à l’issue d’un second tour très disputé. Son équipe s’impose avec une courte avance de 139 voix.

Elle remporte 24 sièges, contre 17 pour le sortant (PS) Alexandre Minéo.
La liste de Jean-Pierre Barnaud (MoDem) n’obtient, elle, que 2 sièges. Bernard Haemmerlé devrait être élu maire samedi prochain. Cet ingénieur électronicien de 63 ans est conseiller municipal depuis 1981. En 2008, lorsque la liste PS-MoDem a pris Chennevières, il est passé dans l’opposition.

« C’est une parenthèse qui se referme »

Pour Alexandre Minéo, absent hier soir au moment de la promulgation des résultats, « c’est une grosse déception ». « J’ai de toute évidence pâti du fort taux d’abstention », analyse-t-il. Le socialiste ne digère toujours pas l’invalidation, en avril, de son élection par le Conseil d’Etat. En 2008, lors du premier tour, une candidate figurait à la fois sur sa liste et sur celle du communiste Alain Audhéon. Une grossière erreur qui lui coûte aujourd’hui son poste de maire.
La droite, elle, savoure. « C’est une parenthèse qui se referme », souffle Christian Cambon, le patron de l’UMP dans le Val-de-Marne. « En 2007, j’avais fait plus de 60 % aux législatives à Chennevières.
Je n’aurais pas compris que la ville reste à gauche », commente de son côté le député-maire de Villiers-sur-Marne, Jacques-Alain Bénisti. Contrairement aux dernières municipales, la droite s’est cette fois présentée unie face aux électeurs. Un rabibochage réalisé au prix de longues tractations menées par les ténors de l’UMP du département.
La gauche partait, elle, divisée. Pire, à l’issue du premier tour, le communiste Alain Audhéon avait refusé d’apporter son soutien à Alexandre Minéo.
L’enjeu de l’élection, c’était aussi un changement de majorité au sein de la communauté d’agglomération du Haut Val-de-Marne.

Les résultats.
Inscrits : 10 795 ; votants : 4 092 ; exprimés : 4 002 ; liste Jean-Pierre Barnaud (MoDem), Ensemble pour Chennevières, passionnément : 549 (13,72 %) ; liste Alexandre Minéo (PS), Ensemble pour agir : 1 657 (41,40 %) ; liste Bernard Haemmerlé (UMP), Union de la majorité présidentielle pour Chennevières : 1 796 (44,88 %).

Source: le Parisien

 


Rédigé par JA BENISTI

Publié dans #Circonscription

Repost 0
Commenter cet article