Choses vues et entendues au conseil municipal

Publié le 15 Octobre 2009



C'est désormais une habitude, le conseil municipal du 30 septembre a connu son lot de démagogie et de désinformation.
Après une séance relativement calme malgré des votes parfois incompréhensibles et sur lesquels les membres de l'opposition avaient visiblement bien du mal à s'entendre, signe d'un manque total de préparation de leur part, le responsable du groupe de la gauche plurielle a infligé au public 3/4 d'heures de "questions diverses" de la plus totale démagogie.

Ainsi, au mépris du réglement intérieur qui stipule, à Villiers comme ailleurs que le conseil ne débatte que de sujets municipaux, il est revenu sur "la votation citoyenne contre la privatisation de la Poste".

Cette prise de position est tout aussi scandaleuse qu'elle est mensongère et démagogique et voici pourquoi :

 - 1/ Qui, à part le PS, allié en la circonstance à l'extrême gauche, parle de privatisation? IL N'EN A JAMAIS ETE QUESTION! Mais avec une telle question, on savait que le résultat serait forcément OUI.

- 2/ Que représente cette "votation" (mais où vont-ils chercher tout çà!) puisqu'il n'y avait aucun contrôle de signature et que n'importe quel quidam pouvait signer 5, 10, 15 fois ou plus...autant qu'il le souhaite, en autant d'endroits possibles.
Est-ce cela la démocratie? Il faut dire qu'avec l'extrême gauche.....

-3/ Faut-il que le PS, mais aussi le PC qui participait au gouvernement à cette époque, soit de mauvaise foi pour s'opposer à un changement de statut dont le processus a été lancé en 1997 par le gouvernement de gauche plurielle de Lionel JOSPIN. Les échéances et le calendrier étaient connus de tous alors que la gauche tente au contraire de nous faire croire à un passage en force et en catimini de l'actuel gouvernement!

-4/ Qui prétend sauver la Poste, en déficit de 6 milliards d'Euros?
La gauche, qui s'oppose à toute évolution dans un monde en changement où les concurrents directs de la Poste n'ont pas attendu, eux, pour se moderniser?
Ou la majorité qui va injecter, avec le concours de la Caisse des Dépôts 2,7 milliards d'Euros (d'où la nécessité de changement de statut) pour lui permettre de faire face à l'avenir?

L'attitude de l'opposition est irresponsable...elle compromettrait, si on devait s'y plier, l'avenir du service public de la Poste, qui deviendrait alors un "sévice public"!


La seconde prise de position est tout autant scandaleuse.

Le 24 août dernier, des policiers sont allés chercher chez lui un délinquant multirécidiviste connu pour de multiples braquages, vols à main armée, agressions et même incendies. Ce charmant personnage s'était enfui du centre fermé où il avait été placé car, malgré son palmarès, nous parlons bien d'un mineur.
Non content de ne pas se laisser faire, il a ameuté la moitié du quartier et c'est ainsi que ses acolytes s'en sont pris aux forces de l'ordre, leur lançant entre autres des bouteilles en verre. Six policiers ont été blessés ce qui a justifié l'envoi de renforts sur place.

Fidèle à elle même, l'opposition s'est emparée de cette affaire pour fustiger "les abus de pouvoirs de la police"!!!!!
Toujours prompte à manifester, comme ce fut le cas l'an dernier, contre les "violences policières", toujours présente pour se ranger du coté des voyous et, disons-le clairement, de la "racaille" (car y a-t-il d'autres mots pour qualifier ces individus?), l'opposition  n'arrive pas à se débarrasser de ses vieux démons. S'est-elle un seul instant souciée du sort des policiers blessés? Evidemment non...

De mon coté, je soutiens comme je l'ai toujours fait, le travail des forces de l'ordre qui sont là pour maintenir et au besoin rétablir l'ordre républicain et je laisse chacun seul juge de l'attitude parfaitement irresponsable des élus d'opposition de Villiers.

Rédigé par JA BENISTI

Publié dans #Mairie

Repost 0
Commenter cet article