Jean-François COPE, nouveau secrétaire général de l'UMP

Publié le 24 Novembre 2010

cope-jean-francois-1-libre-de-droits.jpg

 

Par acclamation et à l’unanimité du Bureau politique auquel participaient François Fillon et de nombreux ministres, Jean-François Copé a été élu mercredi soir, 17 novembre, secrétaire général de l’UMP. Il succède ainsi à Xavier Bertrand auquel il a rendu « un grand hommage » pour le travail accompli.

« Sensible » au soutien de sa famille politique, Jean-François Copé a évoqué « un moment important et très particulier » et souligné combien sa « première tâche est de conduire notre Mouvement à mobiliser l’ensemble des Français pour ce que nous souhaitons tous : la réélection de Nicolas Sarkozy ».

Mot clé de son action : « l’union sacrée ». Pour l’accompagner au quotidien dans la conduite du Mouvement, Jean-François Copé s’appuiera sur deux secrétaires généraux-adjoints, représentant les familles libérale et centriste, respectivement Hervé Novelli et Marc-Philippe Daubresse. « Au lendemain d’un remaniement qui a amené un peu de déception, la volonté de notre mouvement est de faire vivre toutes les sensibilités. Nous porterons ensemble cette dynamique », a assuré Jean-François Copé.

Le tout nouveau secrétaire général de l’UMP a marqué sa volonté de « créer, lancer des idées, des débats, mettre sur la table les bonnes et les mauvaises questions pour permettre à chacun de donner son avis ». Et ce dans une « logique de travail collectif ».

Voici les premiers axes de son action qu’il a détaillés lors d’un point presse :

  • « La levée en masse, dans l’esprit des Soldats de l’an II ». Dans la perspective de l’élection présidentielle, « moment d’engagement » pour les Françaises et les Français, Jean-François Copé souhaite « les mobiliser, les inviter à l'engagement politique...».
  • L’organisation de débats publics à tous les étages et dans tous les domaines. Pour cela il va également créer un « conseil des clubs » réunissant les Think-Tanks, clubs de réflexions politiques qui vont « permettre à toutes les sensibilités de s’exprimer et aux gens de partager leurs réflexions sans pour cela adhérer à l’UMP »
  • « Innovation » : la création d’une « liaison très étroite » entre le parti et les groupes parlementaires, « élément important de notre action »
  • La volonté de faire du Bureau politique de l’UMP « le lieu de décision et de débats ». Tous les mercredis matins se réunira ce Bureau politique
  • L’équipe dirigeante complète sera constituée dans les jours qui viennent avec cette volonté de faire de tous des coproducteurs. « La conduite du mouvement n’est pas l’affaire d’un seul homme, ni d’un trio mais de tous », a précisé Jean-François Copé qui s’appuiera également sur Brice Hortefeux, Jean-Pierre Raffarin, Pierre Méhaignerie, Gérard Longuet, le futur président du groupe UMP à l’Assemblée nationale. Et très probablement Jean-Louis Borloo que Jean-François Copé rencontrera prochainement

Rédigé par JA BENISTI

Publié dans #Assemblée nationale

Repost 0
Commenter cet article