Les élus de mon Conseil municipal parrainent des enfants en difficulté

Publié le 20 Juin 2010

 

Parrainage.jpg

 

Ci-dessous, un article paru dans le parisien daté du 15 juin dernier sur le parrainage des adolescents en difficultés par les élus de Villiers

 

Cinq adolescents en grande difficulté vont être suivis par des élus de Villiers-sur-Marne. Pour formaliser ce tout nouvel accompagnement, trois d’entre eux ont signé récemment des contrats de parrainage. « Il ne s’agit pas de se substituer aux parents mais simplement de remettre, avec l’accord des familles, ces jeunes dans une dynamique de réussite afin de leur éviter de tomber dans la délinquance », explique Jacques Alain Bénisti, le député-maire de Villiers, à l’origine du projet.

Un partenariat avec deux collèges et un lycée

Agés de 16 à 18 ans, la plupart ont déjà eu plusieurs rendez-vous avec leurs tuteurs, à l’instar d’Amadou, un lycéen. « Nous avons établi ensemble un planning de révisions pour qu’il réussisse son BEP de comptabilité. C’était la première étape et cela a plutôt bien fonctionné », se satisfait Daniel Gissinger, conseiller municipal (Verts).

Ahmed, 17 ans, lui, a quitté l’école au milieu de la seconde. Grâce à son parrain, il est en passe de signer un contrat d’apprentissage avec un carrossier. « C’est un enfant qui n’était pas mauvais en classe, mais qui a peur de s’engager. Cet accompagnement lui a redonné un cadre », explique sa mère.

Le contrat fixe des objectifs. En fin de suivi, un comité technique composé de représentants des services municipaux, de la mission locale et de l’Education nationale dresse un bilan. Si les résultats sont insatisfaisants, le parrainage peut être reconduit pendant six mois. Tout au long du parcours, ces adolescents se voient proposer des « outils » : ateliers relooking et d’estime de soi, aide à la préparation d’entretien, sessions d’orientation, stages en entreprises, du permis de conduire…

En contrepartie, les filleuls s’engagent à rencontrer régulièrement les parrains : une fois par semaine durant le premier mois, puis toutes les trois semaines durant les deux mois suivants et au moins une fois par mois jusqu’au bout de l’accompagnement. Ce dispositif unique dans le département a été mis en place en partenariat avec les deux collèges de Villiers-sur-Marne et le lycée Marx-Dormoy de Champigny. Il devrait s’ouvrir dans les mois qui viennent à des parrains issus du milieu associatif ou économique et permettre de suivre, à terme, une vingtaine d’adolescents par an.

 

Rédigé par JA BENISTI

Publié dans #Mairie

Repost 0
Commenter cet article