Un plan ambitieux en faveur des jeunes

Publié le 27 Avril 2009


Le chef de l’Etat a annoncé, le 24 avril, un plan de 1,3 milliard d’euros pour la formation, l’apprentissage et la professionnalisation des jeunes de moins de 26 ans.


Objectif : aider 500 000 jeunes à s’insérer dans la vie active d’ici à juin 2010.


Lors de son déplacement à Jouy-le-Moutier (Val d’Oise) au centre de formation de Veolia-environnement, le chef de l’Etat a présenté les grandes lignes de son plan pour l’emploi des jeunes, premières victimes de la crise économique.


En France, le taux d’emploi des jeunes est de 46 % alors que dans la majorité des autres pays européens il s’élève à 63 %. Pour les aider à entrer sur le marché du travail, le chef de l’Etat a affirmé sa volonté de faire "le pari de l’apprentissage" et de la formation en alternance. Deux voies qui permettent déjà à 70 % des jeunes d’obtenir un emploi.


Pour ce faire, d’ici à juin 2010, toutes les entreprises qui recrutent un apprenti seront exonérées de charges sociales. Par ailleurs, celles de moins de 50 salariés qui embaucheront un jeune en apprentissage recevront une prime de 1 800 euros.


S’agissant des contrats de professionnalisation, les entreprises recevront une prime exceptionnelle de 1 000 euros pour toute nouvelle embauche d’un jeune de moins de 26 ans. La prime pourra atteindre 2 000 euros, si le jeune en contrat n’a pas le niveau du baccalauréat.

Pour renforcer les résultats de ces deux filières, le chef de l’Etat fixe comme objectifs :

-  320 000 apprentis entre le 1er juin 2009 et le 1er juin 2010, soit 35 000 de plus qu’en 2008 ;

-  170 000 contrats de professionnalisation d’ici à juin 2010 soit 30 000 de plus que l’année précédente.


Le président de la République a confié à Henri Proglio, président de Veolia-Environnement, la mission de mobiliser dans les prochaines semaines l’ensemble des branches et des entreprises pour qu’elles signent une charte avec des objectifs chiffrés.


"Les stages seront désormais payés à partir de 2 mois au lieu de 3 mois aujourd’hui. La loi sera modifiée avant l’été", a affirmé le chef de l’Etat. Par ailleurs, les entreprises qui embaucheront en CDI leur stagiaire percevront une prime de 3 000 euros.

Rédigé par JA BENISTI

Publié dans #Assemblée nationale

Repost 0
Commenter cet article